L/'europe s'engage

LIFE IP SMART WASTE

Région Sud

Develop collective composting sites

SMITOMGA

Ce jeudi 24 juin 2021 a eu lieu la toute première collecte de déchets alimentaires dans une station de ski française : Puy-Saint-Vincent.

Dans le cadre du programme européen "LIFE IP SMART WASTE", le SMITOMGA expérimente la collecte des déchets alimentaires dans les stations de Puy-Saint-Vincent puis de Vars dès cet été. Elle concerne les professionnels (hôtels, restaurants, centre de vacances) et les résidences (locataires et propriétaires).

L'objectif est de trier à la source les 30% de biodéchets encore présents dans nos ordures ménagères qui sont non triées et définitivement enfouies à Ventavon, avec des coûts qui ne cessent d'augmenter, et un impact environnemental très négatif. Ce tri à la source des biodéchets sera une obligation légale à mettre en place avant le 31 décembre 2023 pour tous les professionnels et collectivités.

Page Facebook du SMITOMGA

Interview de la Présidente du SMITOMGA, Anne Chouvet

Communauté de communes Serre Ponçon Val d'Avance

Vendredi 21 mai, élus et employés de la communauté de communes de Serre-Ponçon Val d’Avance (CCPSVA) ont inauguré la première aire de compostage partagé, mise en place dans le cadre du programme “Life” soutenu par l’Union européenne et la Région.

Joël Bonnaffoux, le président de la communauté de communes et Francis Cester, le vice-président en charge de cette mission, ont expliqué les raisons du déploiement du compostage à grande échelle : les déchets organiques représentent 30 % des ordures ménagères. Un véritable gâchis car cette ressource peut être revalorisée en compost et contribuer à réduire les tonnages de déchets incinérés ou enfouis, par conséquent les émissions de gaz à effet de serre liées.

Détourner 300 tonnes de déchets alimentaires ou putrescibles, actuellement jetés aux ordures ménagères, tel est l’objectif que nous avons l’ambition d’atteindre d’ici les trois prochaines années.

La CCSPVA démarre ce vendredi 21 mai l’implantation et la mise en œuvre de treize sites publics répartis au cœur de ses seize communes. Après un diagnostic territorial indispensable, La Bâtie-Neuve, Espinasses, La Rochette, Remollon, Théus, Rochebrune sont les premières communes dotées de ces nouveaux équipements.

La stratégie de cette implantation repose également sur la formation de référents et de “guides-composteurs” dans chaque commune, il s’agit de Marion et d’Isabelle pour La Bâtie-Neuve.

Pour en savoir plus